Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 18:03

Pour sa troisième année d'existence, et toujours dans le cadre de la MJC de NOVEL, le Théâtre du Coryphée sous l'impulsion de Max s'est attelé à une production  plus osée, avec l'OISEAU VERT de Carlo GOZZI, c'est à dire à la Comedia del Arte, et au jeu sous masque.
Pour la première fois nous avons donné le spectacle quatre fois, dont une matinée pour les enfants du quartier.
Nous avions particulièrement léché le travail des décors, des costumes et des masques qui avaient été moulés, avec de la bande de plâtrage, sur le visage de chacun des protagonistes.
Le travail sous masque, on avait bien fait l'apprentissage à Voiron, avec des exercices sous masques neutres de carton bouillis, a ses exigences: "on regarde avec le nez", on donne de l'ampleur aux mouvements du corps et plus particulièrement de la tête. Conseils et reflexes que l'on avait retenus,
mais c'était moins simple avec des masques "habillés" et plus lourds!
J'ai beaucoup de documents de ces spectacles de l'année 1972 : photos, bande son, press-book et programme.

 

Je vous les livre en hommage à tous mes camarades de jeu, car la vie a dispersé notre troupe et le théâtre du Coryphée a cessé de vivre après l'Oiseau vert.
 

PROGRAMME

 

programme Page 1

programme Page 2

programme Page 3

programme Page 4

01w 

02w
03w
04w

06w
07w

 

05w-copie-2
08w
09w
10w
11w
12w
13w
14w
15w
16w
17w
18w
19w
20w21w
22w
23w
24w
25w
26w
27w
28w
29w
30w
31w




PRESS-BOOK

 press-book Page 1

press-book Page 2

press-book Page 3

MUSIQUES

 

 

La bande son originale du spectacle comprend 29 plages avec des imperfections d'enregistrement. 

La musique est  très dense, présente, festive, féérique empruntée essentiellement à Prokofiev  et Chostakovitch . En voici les principaux extraits remasterisés pour le blog :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

masque-eam5bleu-clair.jpg

Repost 0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 09:50

coryphee logo 2Forts de nos premiers succès   et bénéficiant de l'apport d'eléments  humains complémentaires, nous renforçons, en 1971, notre partenariat avec la MJC de NOVEL. Nous devenions sa troupe officielle et en échange de moyens techniques et de quelques subsides de fonctionnement, nous prenions l'engagement, d'une part d'animer un atelier d'expression dramatique (diction, expression corporelle, travail de texte) et  d'autre part de monter un spectacle dramatique  par an.

                                                                                                                                                               coryphee-logo.jpg

  Abandonnant le sigle "TDC", nous communiquions désormais sous le nom entier de Théâtre du CoryphéeNotre logo, blanc sur fond brun est l'oeuvre de l'un des nôtres : Jean-Philippe NOREL, dont les talents graphiques nous permirent d'avoir comme décors une réplique du vitrail central de la cathédrale de Reims et une copie de la tapisserie de la reine Mathilde !

 

 

 Ces décors étaient destinés au spectacle dont nous avions résolument décidé, poussés par Michelle Clergue, que ce serait une pièce de théâtre, et tant qu'à faire, d'un auteur connu et pas aisé: Jacques AUDIBERTI.

 

Et  c'est ainsi  que notre deuxième spectacle fut: LA HOBEREAUTE ou

l' Opéra parlé, histoire médiévale  ou le christianisme naissant est déjà combattu par les druides qui utilisent la magie d'une innocente jeune fille.

 


Le travail fut difficile, et notre jeune sang chaud n'a pas résisté à des brouilles sévères, jusqu'à changer d'acteur principal en pleines répétitions. L'accouchement fut donc très dur et laissa sans doute quelques traces auxquelles je pense encore aujourd'hui.
Trois représentations, les 1, 2, et 3 avril, furent données.

Pas de photos du spectacle (sauf si quelqu'un? A votre bon coeur..), mais des photos faites après coup, et trois photos de répétitions: la mort de la Hobereaute étranglée par le baron Massacre sur le corps du chevalier Lotvy.

 

Un press-book relativement encourageant, un programme d'origine et  la bande son du spectacle, à base de Orff (pas seulement  Carmina Burana), Kodaly et Britten et musiques du Moyen age, complètent les documents joints à découvrir ou redécouvrir.

 

 

 
PRESS BOOK 

press-booklahobereaute2 Page 1    
 press-booklahobereaute Page 2 

 

PROGRAMME

 

 

 couverture-programme

 programme[1] Page 2

  

programme[1] Page 3

programme[1] Page 4

programme[1] Page 5

 

 

 

PHOTOS

 

06w

10w

09w

07w

11w

08w

12w

13w

01w

04w

02w

403

05w

 

PHOTOS DE REPETITION

400

401

402

 

 

 

 

MUSIQUES DE SCENE 

elles ont été restaurées , voire remasterisées pour la circonstance, mais avec les mêmes versions d'origine pour les directions d'orchestre.

 

arlequin

 

 

01 

 

 

02

 

 
03

 

 

04

 

 

 05

 

 

06

 

 

07

 

 

 08

 

 

09
 
 
10

 

11

 

12 

 

13

 

 14

 

15

 

16

 

17

 

18

 

 

19

 

20

 

 

21

 

 

22

 

23

 

 

 

24


25

 

 

 

26

 

27


28 

 

 

 29

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Permettez-moi pour conclure de citer les dernières répliques  de la piéce , celles d'Aldine avant de se suicider

 

  " Vous n'allez pas, peut-être, ô militaire !

    Nous apprendre

    La mort !    (Elle rit) "

 

Texte prémonitoire pour celle  qui a été emportée quelques années plus tard en pleine jeunesse et dans la douleur. J'associe à cet hommage, un autre comédien qui lui aussi nous a quitté dans la fleur de l'age : je les ai réunis sur une photo montage, dans leurs personnages de scène

 

jp-et-mcd

 

 

 

 masque-eam5bleu-clair.jpg

 

 (à suivre)

 

 

Repost 0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 09:23

coryphee logo 2Les stages ne duraient que 15 jours en été, voire pour ceux qui avaient la chance d'en faire deux, tout le mois de juillet. Il était nécessaire de trouver un lien intermédiaire et une heureuse concentration d'anciens stagiaires dans la région d'Annecy nous donna cette occasion :il fallait constituer une troupe, mettre en pratique les enseignements de l'été et monter un spectacle: Oh!, nous étions au début très modestes et on visait un livre-vivant, dont nous venions de découvrir la technique et les bienfaits.Les quelques "pionniers" annéciens trouvèrent abri et moyens simples, mais suffisants pour débuter, dans la MJC du quartier de NOVEL. Bientôt rejoints par des éléments extérieurs à Voiron, mais amateurs de théâtre, notre petit noyau prit le nom de Théâtre du Coryphée, mais ne voulant pas faire ceux qui étalent leur culture (modestes) et sacrifiant à la mode des sigles, on s'appela TDC! André Lelandais en fut le premier directeur: c'était lui qui faisait le plus sérieux vis à vis de la MJC !
En demandant conseil à nos "maîtres" CTP, nous choisîmes comme premier travail sur texte, LA PERLE, une nouvelle de John STEINBECK, un peu misérabiliste, mais nous permettant de nous tester à peu de frais, car les costumes des personnages, pêcheurs de perles sud-américains, ou des deux conteurs (on avait découvert en stage l'intérêt de faire narrer ce qui ne pouvait se jouer, par un commentateur, qui devenait un personnage), un  tout de noir vêtu  et son pendant  en blanc, ne nous ont pas ruinés. 
Nos répétitions étaient exigeantes malgré les emplois du temps des uns et des autres et on découvrait la difficulté de travailler le jour et de consacrer ses loisirs ou ses soirées à cette discipline collective.
Je n'ai pas de photos (appel aux lecteurs..), seulement la bande son, simple comme le spectacle, mais scrupuleusement conçue par Max, dont on entend la voix dans le rôle du personnage principal:KINO, mais aussi, un touchant programme, un peu pédago mais plein de noms de disparus ou de perdus de vue.

 

arlequin

 

première plage



deuxième plage

 

troisième plage




quatrième plage




cinquième plage




sixième plage




septième plage




huitième plage

programme la perle Page 1
programme la perle Page 2
programme la perle Page 3
programme la perle Page 4







 

 

 

 

 

 

(à suivre...)

 

Repost 0

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens