Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 10:40

    Bounty%20Image

Le 29 octobre dernier en pleine tempête Sandy, le HMS BOUNTY a du être abandonné à 90 miles au sud-est du cap Hatteras. Les coast guards américains ont pu récupérer par hélitreuillage  la plus grand partie de l'équipage, à l'exception de Claudene Christian, descendante directe de Fletcher Christian, le célèbre mutin, et le capitaine du navire, dont le corps n'a pas été retrouvé et qui avait sauté à l'eau pour secourir Claudene, emportée par une lame.

 

255011 202929913085659 4807095 n

Ce fait divers dramatique concerne la réplique du bateau construite en 1960, pour les besoins du film "les révoltés du Bounty", avec Marlon Brando, a, on ne sait pourquoi, appareillé de New London dans le Connecticut pour St Petersburg en Floride et s'est jeté dans cette tempête qui l'a broyé.

 

215805 190173181027999 6806995 n

 

Pour tous ceux de "l'île", le Bounty étant le Blossom de Robert Merle,

on ne peut voir  qu'un signe du destin dans ce naufrage, à la veille de la Toussaint. Le fantôme revient épisodiquement nous chatouiller et se rappeler à notre bon souvenir.

 

carte pitcairn

 

 

 

Déjà, il y a quelques mois, le fantôme était réapparu, à la Radio, puis avec quelques images glanées sur internet, avec une évocation par des reporters de ce qu'étaient devenus les descendants des mutins réfugiés sur l'île de Pitcain.

 

Le reportage montrait un grand isolement, une grande pauvreté et presque un retour à la vie sauvage sur cet îlot hostile et farouche où il ne faisait pas bon de tomber malade.

 

ScreenShot023ScreenShot022ScreenShot017ScreenShot024ScreenShot018ScreenShot025ScreenShot026

 

 

 

Est-cela le prix de la liberté ?

 

 

Mutiny HMS Bounty 

 

 

 

 

 

 

 

 

robertpéniche001

bounty

 

 

 

 

  masque-eam5bleu-clair.jpg

 

Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 12:19

Titre un peu provocateur et sans faute d'orthographe, pour cette série où je vous ferais partager des choses que vous aurez beaucoup de mal à trouver ailleurs...Donc, "exclu" n'a aucun rapport avec l'exclusion, mais avec la rareté de l'information que l'on croit exclusive.
Il n'y a dans ces propos acun orgueil mal placé, mais simplement le plaisir de vous montrer des choses rares et plaisantes.
Aujourd'hui pour inaugurer cette série de mes "incunables" (ouaf!), retour sur l'Ile de Robert Merle.
Dans les années 80, la télé a  réalisé diffusé un feuilleton éponyme, qui a eu un tel succès... qu'il est introuvable aujourd'hui...
J'en suis par hasard économique un peu producteur grace à une sofica et détenteur  à ce titre d'une version de mauvaise qualité (origine VHS), mais totalement exclusive. Alors en voici un extrait, avec Monsieur Bruno Cremer dans le rôle du capitaine Mason, dans une scène célèbre du texte avec Monsieur Purcell !



                                                                                                cuisinier




Si d'aucuns souhaitaient disposer de cette vidéo, en tant "qu'ancien combattant", faites moi signe...




masque-eam5bleu-clair.jpg





Repost 0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 18:00
Et ainsi, soir après soir, le spectacle s'affina, et comme le principe de rôles tournants avait été retenu, les stagiaires n'ont pas connu de lassitude dans leur rôle et pouvaient se reposer . La navigation était en fait entrecoupée, de passages d'écluses où chacun était mobilisé car il n'y avait pas toujours d'éclusier et le capitaine de la péniche lui assurait le filage dans des espaces parfois très étroits, d'escales, pour récupérer la nourriture, de marche à pied: la vitesse de la péniche permettant que l'on débarque et se dégourdisse les jambes sans qu'il y ait nécessité d'accostage, et l'ensemble rompait la monotonie. Mais cependant la vie à bord était parfois un peu rude.
Pour conclure cette série, voici un peu en vrac des photos d'ambiance, de paysages et de personnes, fatiguées, riantes, concentrées, soucieuses, déconnantes, dans des situations  évoquées, ou en simple décontraction
.
































































































































































































































































































































































































































































Un grand salut à Monique C., Anne, Viviane, Michèle, Patricia, Dominique, Arlette, Jacotte, Elisabeth, Monique D., Martine, Louisette, Bernard, Patrice, Serge, Yvon, Jacques, Charlie, Daniel, Michel, ainsi que les petits(à l'époque), Igor et Denis.

Je n'oublie pas bien sur Chon et Aimé.





fin


Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 06:00

La parade consistait a "défiler en ville" bannière du spectacle en tête au son d'un tambour, avec de temps à autre des arrêts pour mimer des scènes de la vie quotidienne des marins. En principe chacun portait un tee-shirt dans les couleurs beige avec un logo "blossom"sérigraphié(du nom, faut-il le rappeler, du bateau des mutins de l'Île).

 

Les aboyeurs invitaient les habitants à nous rejoindre le soir pour un spectacle-gratuit-donné dans leur bourgade.
Un travail de préparation corporelle pour les comédiens avait  lieu chaque jpour de représentation pour redonner un peu de corps et motiver cette troupe vagabonde!
























































































































































































































































































































 















































































Tout cela sous l'oeil avisé de Michelle. Enfin on se préparait à partir "en ville"!













































































































































































































































































































Et Michelle, toujours soucieuse, accompagnait le cortège, prenant la température de l'accueil, comme un impresario inquiet du succès.


(à suivre)








Repost 0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 10:00
Remonter les plus de 150 kms de canal du Nivernais,avec armes et bagages, avait demandé un peu de préparation on s'en doute et pour commencer celle des stagiaires qui pendant quelques jours à Clamecy, logeant au lycée Romain Rolland,  se sont appropriés le texte de Robert Merle, dont Michelle Clergue avait fait l'adaptation en livre-vivant.Puis la troupe a embarqué sur "Aster" avec des conditions météorologiques très favorables, mais il n'y a pas de vagues sur le canal du Nivernais, seulement des écluses, des tunnels, des bassins de croisement.





























































































































































































































Oui, à voir comme cela on peut croire que ce sont des photos de vacances familiales, mais détrompez-vous. Ces farnientes réparateurs, entrecoupés de travail sur texte,  précédaient les activités terrestres du stage, qui comportaient, des répétitions, des exercices traditionnels, du yoga, le montage et le démontage des praticables du décor et des tours en tubulures pour les projecteurs avec le cablage, ainsi que des parades publicitaires que toute la troupe exécutait dans les rues des sept agglomérations où le spectacle a été donné, au grand ébahissement des habitants qui se demandaient d'où sortaient ces saltimbanques!. 














































































































































































































































































Le montage se passait en général relativement bien, même si Michelle nous faisait quelques caprices pour faire monter la pression, mais il restait une chose importante a faire:transformer la Péniche "Aster" en "Blossom", navire des révoltés de l'île avec lequel ils se sont mutinés et ont navigué dans leur périple désesperé d'évasion.
Pour ce faire on installe une voile sur le pont de la péniche! Les projos et la magie du soir feront le reste.




































































































































Cela prend tournure et les sourires reviennent. Certains sont même très fiers, y compris de ce plan incliné mis là pour accéder à la péniche et casse gueule s'il en fut.










































































































































































(à suivre)


Repost 0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 09:05

Voici l'aventure de l'île sur la péniche Aster qui s'est déroulée en 1975. Le spectacle ayant déjà été rodé lors d'un autre stage à Neuilly sur Marne, l'intérêt de la reprise du spectacle était de le donner dans un nombre d'endroits différents ralliés au moyen d'une péniche qui devenait le lieu d'habitation des stagiaires.et de transport des matériels du jeu;
Les représentations programmées étaient au nombre de 7, toutes dans des agglomérations qui bordaient le canal du Nivernais que la péniche Aster remontait.
Souvenez vous de ces endroits !

le mardi 15 juillet à Clamecy











































le jeudi 17 juillet à Cuzy












































le samedi 19 juillet à Chitry



























le dimanche 20 juillet à Baye




























le mardi 22 juillet à Chatillon-en-Bazois




























le jeudi 24 juillet à Cercy-la-Tour






























et le samedi 26 juillet à Saint léger-des-Vignes
port d'attache d'Aster


























Pour la bonne vingtaine de stagiaires triés sur le volet, presque un troisième degré, la vie à bord n'était pas toujours facile, couchage en cabine collective (certains préféraient le camping), un pauvre WC très sollicité et qui manquait rendre l'âme, des rendez-vous de livraison de repas qui ne se faisaient pas toujours a l'heure, car les livreurs n'arrivaient pas à retrouver la péniche.
Cependant la bonne humeur, les apéritifs conviviaux et les imppedimenta culinaires de Michelle (ah! le poisson à la tahitienne) faisaient passer la pilule.
La péniche Aster en 1975 était un peu fatiguée, d'un blanc craquelé bordé d'azur. Elle a été depuis restaurée en 1998, mais aujourd'hui elle est  presque à l'abandon, car son propriétaire, le conseil général, ne peut la mettre aux normes de navigabilité (cflink).
























































la vie domestique à bord:






































































































































































 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est cette belle aventure qui va vous être contée en images...

(à suivre)


Repost 0
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 11:35

 

FOND.jpgVoila encore une pépite.
 La musique de scène l'île date de 1975. La première bande son a été conçue pour le stage organisé à Neuilly sur Marne et  fut reprise lors du parcours de la péniche ASTER et de ses diverses représentations le long de la Nièvre.
C'est donc, incontestablement, la bande la plus utilisée , mais aussi  la moins conventionnelle, faisant appel à de la musique pop, du jazz et des bruitages. Ce mélange la rend rare et difficilement trouvable sur internet, même partiellement : aujourd'hui pour vous sur le blog de NEC PLURIBUS IMPAR

 

 

 

 

Dix neuf numéros, que vous pouvez retrouver si vous le souhaitez sur
le texte à côté d'une clé de sol:
L'Île dernière version


 

 

 

 

 

01 Ouverture

02 Le Blossom

03 Mort de Jimmy
04 Tahiti

05 Otou ou Adamo ?

06 Mariage

07 Le lendemain à 7 heures

08 La clairière dans l'île

09 Si tout le monde s'entend bien

10 Les évenements tout à coup se précipitent

11 Une semaine plus tard

12 Au revoir Adamo

13 Cérémonie de la dent de requin

14 Ils ont trouvé des fusils

15 Danse des morts

16 Tu es un homme très brave, Adamo

17 La tempête

18 O Adamo, je t'ai retrouvé

19 Final
 





masque-eam5bleu clair-copie-1

 

 

Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 15:11


On a pour habitude de dire qu'il y a eu l'Île sur la péniche, mais la petite histoire se doit de dire qu'au départ ce stage, plus ou moins commandité par la Nièvre, devait s'orienter sur le centenaire de Romain Rolland, à Clamecy . La chose devenait très compliqué dans la mesure ou Michelle n'avait pas les coudées franches puisqu'on lui avait adjoint des CTP, pour l'aider dans son travail !
La place des assistants habituels devenait ainsi restreinte, voire obsolète, et Michelle fit moult démarches pour raccrocher ses wagons
.

Les documents joints, adressés à des stagiaires triés sur le volet (c'est ce qu'elle est en train de faire chez moi à Paris comme le montre la photo) témoignent de cette envie de reprendre le dessus.
En définitive, le projet l'Île, déjà monté à Neuilly sur Marne (cela voulait
dire : bande son, découpage, mise en scène, faits) fut choisi car l'expédition de la péniche Aster en soi était une galère suffisante.

http://www.archive-host.com/compteur.php?url=http://sd-1.archive-host.com/membres/up/98632124265075932/ledernierstagedem



Repost 0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 08:28

Robert Merle a écrit un roman qui en son temps fut un best-seller: l'Île.
Michelle Clergue en a fait l'adaptation  livre vivant pour un stage éponyme qui se déroula à Marne la Vallée à l'Institut Georges Heuyer avec de futurs éducateurs, puis fut repris lors d'un stage d'été itinérant, à bord de la péniche Aster qui glissait sur la Nièvre, donnant en divers lieux, le soir, spectacle, voile gonflée au vent du crépuscule,
pour l'illusion...
Voici la toute dernière mouture de
ce livre vivant, réimprimée selon les dernières indications de Michelle Clergue qui assurait aussi la mise en scène.




le-lecteur


  Voir en plein écran

 

 

 



Repost 0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 08:20
Voici une petite pépite comme il se dit aujourd'hui : le press-book de Michelle Clergue sur l'aventure "Aster", la péniche sur laquelle eut lieu le stage (rodé) de l'Île, le long des citées de la Nièvre  :

http://www.archive-host.com/compteur.php?url=http://sd-1.archive-host.com/membres/up/98632124265075932/pressbooklile1975.pd

f
Repost 0

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens