Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 08:40

Comme je vous l'ai indiqué dans un précédent article, nos "scénographies" de stage étaient modestes. Je ne parlerai pas de Gosta Berling, qui s'est terminé comme vous le savez  (cf. Gosta sous la pluie) , ni de Vercheny, l'article  consacré à ce stage commentait largement la chose (cf Mémoire en lambaux - Aucassin et Nicolette ).
Il y a suffisamment d'autres exemples variés pour vous présenter les "nôtres"



La Hobereaute ( Jacques Audiberti - Théatre du Coryphée -  M.J.C. de Novel  - Annecy )

Le jeu se déroule au sol, le public est assis sur quatre gradins en quadrilatère qui surplombent pour les plus hauts, l'espace de jeu. Maximum 200 personnes.
























































































Les Compagnons de Jéhu ( Alexandre Dumas/ Viviane Fines - Stage I.G.H. - Abbaye de Lieu Restauré - Oise )

Vous avez pu voir en vrai l'espace, dans la série d'articles "le choix des Compagnons". Voici comment  il était organisé.




















En bas à droite, vous reconnaissez en gris le proscenium en forme de dentier. Il est entouré d'un fossé (en blanc) et se trouve à même hauteur que l'espace spectateur (en vert),  le public étant assis sur des chaises (en jaune). L'espace de la bataille de Marengo est en vert pâle.



Noir l'arc en ciel ( Raymond Derynck -  Stage I.G.H - Neuilly sur Marne)


































































Dans le gymnase (cf.Avanies d'un gymnase), un ensemble de praticables avec plans inclinés, conçus comme un jeu de construction, pouvant se déplacer et figurer, halles de marché,  ville,  montagne, forteresses ariegeoises. Le public est de plain-pied au contact du jeu,dans un espace limité par le sol de patchwork, . 




L'Oiseau Vert ( Carlo Gozzi - Théatre du Coryphée - M.J.C. Novel - Annecy)





























































































Pour la Comedia del'Arte, scène à "l'italienne", en U. Le public sur sièges est en contrebas. Pas de décor,mais des pendrillons de caoutchouc, de métal et de gaze multicolore, pour allier dépouillement du jeu et féerie.






L'Île ( Robert Merle/ Michèlle Clergue - stagiaires I.G.H. - Neuilly sur Marne)




























L'espace de sable (cf Avanies d'un gymnase ) est bordé de praticables rudimentaires, genre pontons de bambous.
Les spectateurs sont assis sur chaises et si nécessaire sur des tapis de gymnastique en coco qu'ils peuvent  avoir à partager selon les nécessités du jeu avec les comédiens.




Nec Pluribus Impar (Marc Donville - stagiaires de l'I.G.H. - Neuilly sur Marne)

L'espace de jeu était donc un semblant de l'Hôtel de Bourgogne, installé dans tout le gymnase et les spectateurs faisaient ainsi partie du décor.L'amphithéâtre, derrière la double porte blanche doublée d'un rideau de théâtre de même couleur, ne servait que pour la scène de l'hommage de la cour, devant le cénotaphe de Louis XIV relié à l'espace principal par des passerelles, comme on peut les voir en surimpression sur cette photo .













Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens