Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 08:00

Cela fait quelque temps que je tourne et retourne dans ma tête l'idée de faire un article sur les scénographies. Parce que ce terme m'est toujours apparu comme prétentieux, et encore plus dans le cadre de nos réalisations théâtrales de stage.Vous en trouverez de bonnes définitions et d'autres sur internet, je ne m'étends pas là-dessus.
Nous nous contentions en réalité d'occuper et de transformer l'espace qui nous était alloué, en général des gymnases ou des salles polyvalentes, en un lieu qui deviendrait salle de spectacle, avec comédiens et public,malgré parfois des odeurs de cuisine ou de tatamis en coco, en arrière fond. 
C'était  plus souvent des caches misères, se saisissant d'opportunités (ah! les plafonds du mess des officiers à Olivet!), qu'une construction savante et intellectuelle de la relation théâtrale.
Cela ne nous empêchait pas de dispenser, à l'instar de ce que faisait Michèlle Clergue à Voiron, des notions d'histoire du théâtre, et donc de scénographie aux stagiaires.

Cette brève présentation que l'on avait circonscrite entre le théâtre grec et le théâtre dit "de cour", faisait partie du stage, et notamment occupait les premières veillées, lorsque le travail n'était pas encore mis en place, ou de journées-stages spécifiques, comme celles évoquées dans "le choix des compagnons de Jéhu". en novembre 1978 (voir Le choix des Compagnons - quatrième époque - ).

J'ai retrouvé le "polycop" du document d'accompagnement de notre présentation pour ces journées. La photocopie étant épouvantable, j'ai recherché les documents de base et il sont en couleur!
Voici donc, avec les commentaires originaux, ce document composé d'images désuètes et charmantes (de l'américain Peter Spier), reconstitué et amélioré pour vous !

Petits veinards!



SCENOGRAPHIE


Le Théâtre Grec 





















Le Théâtre romain
L'autel a disparu et un mur ferme le demi cercle (début de décoration) que constitue l'amphitéâtre.







Le Théâtre du Moyen-Age - le "Mystère"

Une immense scène sur le parvis des cathédrales avec plusieurs lieux* dramatiques "à vue". Les acteurs se déplacent sur cette scène et le cheminement dans les lieux suit le cheminement de l'action à trâme religieuse le plus souvent.

NDLR 2009 : *les lieux, de gauche à droite : le paradis - Nazareth - le temple - Jérusalem - le palais - la demeure de l'évêque - -la porte d'or - la mer - le purgatoire et l'enfer





Le Théâtre Elisabethain

Le Globe était le plus célèbre des théâtres publics elisabethains. Il est célèbre pour avoir été le théâtre de Shakespeare.
Forme polygonale - trois étages de galeries pouvant abriter huit cents spectateurs. Le parterre pour les moins fortunés- pas de rideau; à la fin des scènes il fallait emporter les "cadavres".





La Comedia del'Arte

Dans un décor de rue, toujours bordée et décorée de couleurs vives.
Apparition du rideau, qui plus qu'un élement pour cacher, devient l'instrument pour réveler, pour jouer.
C'est le théâtre de la pauvreté, où la richesse du jeu l'emporte plus sur la pauvreté des dialogues. C'est aussi le monde de l'improvisation où la même trame usée et étirée devient le spectacle du peuple, mais aussi des riches italiens, comme ici à Parme au Teatro Farnese.



 
Le Théâtre de Cour

Poètes maudits, les comédiens trouvent bientôt leurs protecteurs parmi les Grands du royaume. Héritières des troupes de comédiens italiens, les troupes françaises, dont celle de Jean-Baptiste Molière, associent au geste, une verve qui va jusqu'à l'impertinence et pourquoi pas jusqu'à avoir des relents de Fronde.
Et pourtant le Roi aime cela, comme ici à Versailles.










(à suivre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens