Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 11:10
Imaginez aujourd'hui, un ministre de la république qui serait bénéficiaire d' un logement de fonction qu'il aurait fait aménager avec les deniers de l'Etat, ayant la possibilité d'avoir accès aux finances publiques  puisqu'il  en est  le responsable et qui ferait travailler, "au black", les bâtiments historiques pour l'entretien et la gestion de l'ensemble de sa propriété, le service des domaines et le mobilier national !
C'est impensable bien sur, et si cela était la sanction serait exemplaire.La prison à vie pour le moins.
C'est de cela que Nicolas Fouquet, surintendant des finances fut officiellement accusé à l'issue des fêtes somptueuses qu'il donna en l'honneur (j'allais dire du président de la république), du jeune Roi Louis XIV.
Une fois arrêté et conduit par d'Artagnan à la forteresse piémontaise de Pignerol, il y fut quasiment oublié, sans procès, car cela aurait peut-être fait des vagues si d'éventuels complices haut placés, également bénéficiaires des louis de la couronne, avaient été dénoncés, voire seulement suspectés 
( là encore, c'est inconcevable de nos jours !).
Quoi qu'il en soit, moi, je dis merci à Nicolas Fouquet d'avoir su dépenser l'argent, qui peut être ne lui appartenaient pas, pour faire construire et aménager cette merveille qu'est Vaux le Vicomte.
Merci aussi d'avoir découvert le talent, ou d'avoir donné à Mansart, Le Nôtre, Le Brun, Le Vau, les moyens de s'exprimer et ainsi d'apporter la preuve vivante de leur génie et faire décider ultérieurement des splendeurs de Versailles.
Merci aussi à monsieur Fouquet d'avoir hébergé en toute amitié Monsieur La Fontaine, qui a pu créer de si belles choses dans la paix des jardins, le charme des perspectives et le calme des charmilles.
Faisons avec eux, le tour du propriétaire, car si l'on comprend bien l'Histoire, Vaux, c'est un peu à nous... 
 
 
arlequin
 
 

 

 

 

 

 

 

112-lafontaine

 

 

 

 
 

Tous les sens furent enchantés

Et le régal eut des beautés

 Dignes du lieu, digne du maître

Et digne de leurs majestés

Si quelque chose pouvait l’être !

         

  Acte I scène 3  

                        

 
142-gravure-vaux39-vaux337-vaux138-vaux241-vaux549-vaux1356-vaux1557-vaux1658-vaux1759-vaux1860-vaux2061-vaux21
arlequin
71-vaux31
68-vaux2867-vaux2766-vaux2664-vaux2469-vaux2943-vaux744-vaux845-vaux947-vaux1148-vaux12139-fouquet75-vaux3574-vaux3473-vaux3376-vaux3677-vaux3778-vaux3881-vaux4180-vaux4079-vaux39
Vaux16102008-05
masque-eam5bleu-clair.jpg
  ( à suivre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens