Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 08:30

Nous avons tous pratiqué en stage cette technique du livre-vivant qui nous a été présentée comme l'adaptation dramatique d'un texte, pour dégager des personnages de théâtre y compris des conteurs qui décrivent actions et sentiments quand le texte en contient. Cette solution pratique était autre chose à l'origine et constituait une doctrine d'éducation populaire qui s'opposait aux spectacles de théâtre populaire de Jeanne Laurent, dont on déjà évoqué l'action ici.

À L'origine donc, pour faire sortir les livres de leur bibliothèques et donner goût des belles écritures, le "livre-vivant" consistait en une lecture fidèle et à haute voix d'un ouvrage devant un petit cercle d'auditeurs attentifs.

Nous avons pratiqué en veillées de stages techniques cette formule qui était l'occasion de mettre en pratique tout ce que nous avions appris en matière de diction, respiration, intériorisation, regard, tonicité et technesthésie : j'en passe et des meilleures.

Le procédé a été repris d'une façon audacieuse par la télévision. Une chaîne de la TNT diffuse quotidiennement de 3h30 à 6h du matin, pour les lève-tôt, les couche-tard ou les insomniaques, une lecture exécutée par de jeunes comédiennes ou animateurs de grands classiques de la littérature.

Il y a le pire et le meilleur dans les interpretations et à chaque fois je vois en ombvre le père Rodien éructer : "articule"! Ou Michèlle, lancer : "respire"!

Je vous ai choisi quelques extraits que je ne vais pas décortiquer mais qui constituent un florilège de ce que l'on peut entendre .

cuisinier

 

 

 

 Catherine Descoups lit les histoires épouvantables de Gaston Lerouxcuisinier

 

 

 

 Anaïs Nyl lit L'écornifleur de Jules Renard                                cuisinier

 

 

 

 Louise Pasteau lit Jacquou le croquant d'Eugène Leroy                       cuisinier

 

 

 

 Odessa Ravel lit Les contes cruels de Villiers L'Isle-Adam                   cuisinier

 

 

 

 

Victoria Monfort lit Les Chouans de Balzac

 

 

 

 

Voila! A vous de vous faire une opinion : Livre-Vivant ? Livre-Mort Vivant ? Ou un programme bouche trou de télévision dont le taux d'audience ne doit pas être extraordinaire ?

 

Pour ma part je pense l'expérience intéressante, mais ces jeunes lecteurs gagneraient à être dirigés et à ne pas découvrir leur texte à la lecture. Il y aussi d'autres séances ou les jeux de jambes ou de corps érotiques sur le sofa noir semblent vouloir compenser le jeu de l'acteur : je ne vous montrerai pas ces extraits, à vous de regarder l'émission si cela vous chante.

 

 

 

masque-eam5bleu-clair.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens