Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 11:00

Rien ne se perd, rien ne se crée, vous connaissez la chanson. Il en est certainement ainsi de la création artistique à la base de nos stages livre-vivant ou théâtre. C'est ce que je vais appeler ici les Influences, avec un s parce qu'elles sont sans doute nombreuses et si imbriquées dans mon esprit que je serais bien en peine de dire leur poids respectif dans le résultat final ou même si elle est déja intervenu ou bien reste en jachère! Il s'agit essentiellement de spectacles, de personnes rencontrées, de musique, et le nombre est infini, mais j'en choisi quelques unes des plus significatives que j'ai ou non partagé avec vous ou avec des défunts. Car cela remonte a une trentaine d'années et je vais sans doute évoquer des choses que vous aurez du mal, pour certaines d'entre elles, à trouver sur internet.

Influences : La Cinéscènie du Puy du Fou 

  
img013Peu de temps après le stage des  compagnons  de Jéhu, une affiche dans le métro parisien vantait les mérites d'une sorte de son et lumière avec force figuration,  cavalerie, bengales et tout et tout.
Avec Christian le projet fut vite monté et nous partîmes pour la Vendée, un peu à l'aventure (les épesses ? les herbiers ?) avec Françoise, Chantal et Néron ( je ne crois pas que Méphisto soit là ?). La route est longue pour la Vendée, et en fin d'après-midi nous arrivâmes aux Herbiers, où par prudence, dans la seule auberge du pays nous prîmes des chambres et évitâmes une bagarre à cause de Néron qui avait amorcé de mordre un alcoolique local.

A l'époque le Puy Du Fou démarrait et ce n'était pas encore la magnifique réussite que cela est devenu. Il n'y avait  qu'une seule attraction : le son et lumière au château. Mais là première surprise : sur le parking de terre battu, des dizaines de cars s'installaient et des flots de touristes amorçaient une queue, pour prendre, deux heures avant la nuit, place. Nous candides parisiens nous n'avions pas de place réservée (pensez : un son et lumière de province!) et il n'y en avait plus. Alors dans la douceur de l'été on attendait sagement : au cas où il y aurait des défections 

img005 
img004 
img006  
img008 

Las, point de défection et on dut truander en passant par le corral des chevaux du tournoi, pour entrer dans l'espace de jeu à craquer, et l'on s'est assis sur l'herbe au pied des tribunes au tout premier rang. 

img010    
img009  
5420555 l 
5803248 l  
et on en a pris plein la gueule de plaisir! Quelle fougue, quel travail, quel plaisir tous ces "bénévoles" donnaient au spectacle : en réalité ils se racontaient sur la magnifique musique composée pour eux par Georges Delerue (encore lui !). Je vous suggère de faire défiler l'extrait musical qui suit, pendant que vous regarderez ces quelques photos du spectacle...                                          .  

arlequin


 





2697488019 e42880e650 b
5413007 lSans-titre-2
5859607 l
5859611 l
aur036
cinescenie-304949
5859605 l
spectacle-304951
Spectacle-nocturne-de-la-Cinescenie-au-Puy-du-Fou-R ress im
Que ceux qui ont vu le seul stage qui a suivi : Nec Pluribus Impar, me disent où est l'influence ...puydufou--132-puydufou--127--copie-1


masque-eam5bleu-clair.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens