Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 10:33
Comme vous avez pu vous en apercevoir, une fois le choix fait, peut être  sur un coup de tête, car nous étions dans un quasi désert matériel, il fallait gérer "lieu restauré". Cela a commencé par plusieurs week-ends de repérages précis des espace de travail et de jeu et la recherche des lieux de vie collective.  Voici comment cela se présentait :
L'abbaye par son accès principal (à gauche sur la vue aérienne ci-dessous) présentait une belle façade à rosace, mais aucun  espace de jeu possible. 
                                                                            
Par contre à l'arrière( à droite sur la vue aérienne), même si on s'éloignait encore plus des arrivées électriques, ce qui en rajoutait aux difficultés techniques, il y avait une aire quasi naturelle de jeu et d'espace public, sans oublier  la place pour la bataille de Marengo derrière le public!   
















































































On a très vite imaginé les utilisations de cette scène naturelle de ruines, avec sa magnifique forme en arc de cercle, ses multiples décrochements, tout en omettant de penser à la hauteur des pierres à gravir sans escalier!







































































Tout fut méthodiquement exploré et photographié...



























... Y compris le futur espace de la bataille de Marengo...





























... Ce qui laissait cependant "l'adaptatrice" perplexe!






















































Le reste de l'abbaye était pour nous inutilisable, malgré quelques tentantes découvertes.

































































Restaient encore à traiter les problèmes d'hébergement. On découvrit à quelques kilomètres de là un ranch- auberge:"le Longval", qui sympathiquement accepta d'étudier un prix de pension, à base de pommes de terre et de pommes de terre, qui serait dans les possibilités budgètaires de l'Institut Georges Heuyer.


























Quant au logement, l'option camping devenait la seule crédible, même si nous mesurions, ce que cet inconfort pouvait rajouter de difficultés à la vie collective et  au travail du stage.















































































Enfin, ce n'est pas tous les jours que l'on verrait des clairs de lune découper la silhouette massive de l'abbaye, environnée d'étoiles et que l'on dormirait sur un champ de bataille!




(à suivre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens