Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 10:30

Nous arrivons au terme de notre périple. Les heures et les heures de travail cumulées, finissent par constituer pour l'école selon une statistique d'un ancien Directeur d'institut fort avisé - Michel Vilpoux - le taux de coût d'heure de formation le moins cher du marché. Mais ce n'est pas la question. Demain il y aura devant un parterre d'yeux cernés le débriefing, mais est-il nécessaire? Ce soir le spectacle va se dérouler. Bon ou mauvais, chacun y aura apporté, parfois inconsciemment, le meilleur de lui même. Mais surtout il est achevé, il est arrivé au bout de son terme incertain au départ et cela c'est aussi pour tous une victoire. Réussite de challenges impossibles, toujours plus fous, toujours plus improbables.

L'invitation a drainé des copains, des anciens, des anonymes innocents, à cette soirée où certains ne reconnaissent pas leur gymnase, tendu de blanc sous des tubulures qui encerclent l'espace tandis qu'est distillée une musique du XVIIème siècle pour "mettre dans l'ambiance"
Chut!, le noir se fait sous les potentiomètres manipulés avec gravité et émotion par Christian, pendant que le magnéto est au taquet pour envoyer la musique d'ouverture-amorce rouge-à quoi succédera une verte et ainsi de suite. Dans les coulisses les assistants vérifient et rassurent, le trac envahit tout et tout le monde, un ourlet craque, Michèle des aiguillées de fil brochant son pull over, y remédie. Françoise, Chon, Robert, Liliane prodiguent les derniers conseils.Plus personne ne sait respirer, les palpitants s'affolent.C'est parti!
M... à tous.











































































































































































































































































































































































































































































































 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est fini, la voix du maître a danser de monsieur Jourdain appelle au menuet, au salut final.Dominique, Sylvianne, Huguette, Laurence, Claude, Anita, Martine, Anne-Marie, Joëlle, Maïté, Isabelle, Anne, Louis, Jacques, Patrice, François, Michel, Alain, qui viennent de jouer 96 personnages (sans compter les "muets"),les 18, reviennent en scène en se tenant par la main.Les visages se décontractent.Ils ont réussi leur spectacle, et la joie qu'il n'essaient pas de dissimuler sur  leur face, montre qu'ils ont, aussi, réussi leur stage.





















































































































































































































fin







Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nec pluribus impar
  • Nec pluribus impar
  • : blog mémoriel d'anciens stagiaires d'art dramatiques jeunesse et sports ou éducateurs spécialisés
  • Contact

Recherche

Pages

Liens